Fash Bash

Fash Bash

Comment peindre soi-même l’extérieur de sa maison

Peindre soi-même sa maison ne requiert pas de grandes connaissances ni de grand talent, juste du bon sens. Et quand on veut vraiment s’y appliquer, on trouve toujours le moyen de le faire bien. Repeindre l’extérieur de sa maison est le meilleur moyen de lui donner une nouvelle jeunesse mais aussi un nouveau look. De plus, la peinture permet une meilleure protection de la façade extérieure contre diverses intempéries. Quelques étapes doivent être suivies afin de bien mener ce périple. Suivez le guide :

1) Préparez bien votre maison

D’abord, considérez bien le temps qu’il fait car s’il fait trop froid ou trop chaud, cela risque de détériorer la nouvelle peinture. Le meilleur moment de peindre l’extérieur de votre maison est soit à la fin du printemps soit en début d’automne. Ensuite, vous pouvez commencer à nettoyer la surface de votre maison. Nettoyer la surface inclue laver les murs et enlever toutes sortes de saletés qui pourraient s’entasser sur les murs. Après le nettoyage, laisser sécher complètement la surface avant de peindre. La préparation de la maison implique également d’enlever l’ancienne peinture qui se détache ou qui forme des fissures. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un racloir.

 

2) Le choix de la peinture

Cela inclut aussi de connaître la quantité de peinture dont vous avez besoin. N’oubliez pas qu’il n’y a pas que les murs que vous devriez peindre mais aussi les autres éléments qui constituent la façade de la maison. Ensuite, pensez à la qualité de votre peinture. S’il s’agit par exemple d’une peinture extérieure, optez pour la peinture au latex 100% acrylique. Choisissez également les pots qui portent la mention « premium » ou « super-premium » lorsque vous achetez vos peintures. Choisissez soigneusement la couleur, c’est le plus important. Assurez-vous que la couleur que vous avez choisi se marie bien avec celle du toit et des briques. Si vous devez acheter plusieurs pots, mélangez-les afin d’homogénéiser les couleurs qui peuvent être légèrement différentes. Vous n’aurez pas ainsi de mauvaise surprise.

3) Appliquez-vous

Vous pouvez choisir entre utiliser une brosse, un rouleau ou encore un pistolet. Si vous ne voulez pas trop vous fatiguer, le rouleau est conseillé. Pour mieux contrôler ce que vous faites, optez plutôt pour une brosse. Si vous avez envie d’avoir des couches épaisses, choisissez le pistolet. N’oubliez pas, il faut toujours peindre de haut en bas, de la gauche vers la droite. Soyez méthodique, peignez en premier sur la partie qui est atteinte par la lumière du soleil. Pour une belle finition, une deuxième couche est nécessaire. D’ailleurs, cela préservera encore mieux votre maison.

Vidange de fosse septique


Transcription de la video : Si vous n’avez pas la chance que votre maison soit raccordé au tout à l’égout c’est à dira au le réseau d’assainissement collectif, vous devez nécessairement disposer d’un réseau individuel, d’un réseau d’assainissement non collectif.
Or, depuis une vingtaine d’années vous avez peut-être pas mais il existe une loi sur l’eau un peu sur l’eau et la reprendre pour éviter les balcons en bois les égoutter d’ailleurs toutes les autres femmes mais avant tout dans la nature au cambodge de plus en plus pouvoir d’achat n’est pas retrouvée Donc aujourd’hui il existe un service public le spanc, service public d’assainissement non collectif, qui est là pour vous aider à installer, voire à mettre aux normes votre installation non collective. dans l’armée dans un carrefour de justement voir vancouver installée pour réutiliser une partie d’une installation existante et en matière d’installations nouvelles pour être aux normes pour être dans le coup dans le cadre légal de cette installation alors qu’est-ce qui va se passer On va avoir un choix à faire systématiquement.
Le choix dépend de quoi? il dépend:
– du terrain existant
– du voisinage
– du fait d’une nappe phréatique
– du nombre d’habitants la maison

Pour en savoir plus sur la vidange de fosse septique nice.

Read More

Le vitrage polycarbonate

Réputé pour sa grande résistance, le vitrage polycarbonate séduit de plus en plus sur le marché. Il peut être utilisé aussi par les particuliers et les professionnels. Vous voulez de la résistance pour votre vitrage ? Optez pour le vitrage polycarbonate et découvrez maintenant ses grands avantages

Pourquoi choisir le vitrage polycarbonate ?

D’abord, parlons du matériau en question qui est le polycarbonate. Il s’agit en fait d’un verre synthétique, d’un matériau inflammable mais qui est aussi très léger et transparent. Evidemment, sa transparence n’est pas tout à fait comme celle du verre, cependant sa longévité est indiscutable. Le vitrage polycarbonate comme on a déjà mentionné est également très résistant. C’est le matériau idéal pour résister à toutes sortes d’intempéries comme le grêle. Pour les fenêtres, une parfaite isolation sera au rendez-vous.

Les différents types de vitrage polycarbonate

Sur le marché, il existe 2 types de polycarbonate entre autres le polycarbonate plein et le polycarbonate alvéolaire. D’abord, le vitrage polycarbonate plein est habituellement utilisé pour couvrir les espaces assez grands comme les serres ou encore les piscines. Ensuite, il y a le vitrage polycarbonate alvéolaire qui est prisé pour son épaisseur qui peut aller de 4 à 32 mm. Pour cette raison, le vitrage polycarbonate alvéolaire est plus résistant par rapport au premier type. Il empêche la pénétration du rayonnement UV. Vous pourrez l’utiliser pour couvrir votre véranda ou autres.

Combien coûte le vitrage polycarbonate ?

Le prix d’un vitrage polycarbonate peut dépendre de plusieurs facteurs mais en général, il peut varier de 14 à 100 Euros. Ces facteurs peuvent être l’épaisseur, les dimensions, la marque ou le type du vitrage. Même si c’est un nouveau matériau sur le marché, on peut sire que le prix est quand même abordable. Cependant, tout dépend de vos besoins ainsi que de votre budget.

Comment choisir le type de vitrage polycarbonate ?

Notez d’abord que parmi les nombreux avantages du vitrage polycarbonate, il y a aussi la possibilité de personnaliser son vitre. En fait, vous pourrez avoir toutes les formes que vous voulez et personnaliser entièrement votre vitrage. Pour bien choisir le type qui vous convient, pensez au fournisseur lui-même. Choisissez bien votre vendeur ainsi que la marque du vitrage. Déterminez également les dimensions de vos fenêtres si le vitrage est destiné pour elles. Il est également très important que vous connaissiez quelle épaisseur vous voulez. Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel ou à demander de l’aide chez votre fournisseur.

Linky : Enfin un compteur intelligent au cœur de nos foyers

L’innovation dans le domaine de l’électricité est maintenant quasiment au cœur de tous les foyers français grâce à Linky, le compteur nouvelle génération concocté par le gouvernement Français depuis 2014 et qui équipera selon certaines estimations tous les foyers français en 2020. Un compteur intelligent, c’est ce qui différencie Linky de compteur électrique traditionnel. Issu d’une technologie de pointe, il ne peut qu’offrir de nombreux avantages pour ceux qui l’utilisent.

Comment fonctionne Linky ?

Plus qu’un simple compteur, Linky est avant tout un logiciel communicateur tout à fait autonome. Pourquoi ? Tout simplement parce que si les compteurs classiques que nous avons utilisés depuis des lustres se contentent de remplir leur rôle en mesurant l’énergie électrique consommée par un ménage, Linky, lui fait bien plus en communiquant directement le relevé des dépenses au centre de supervision d’ERDF. Il fonctionne ainsi en véritable logiciel capable d’envoyer mais aussi de recevoir des informations à distance. En utilisant le compteur Linky, aucun déplacement de la part d’un technicien n’aura plus lieu pour le relevé mensuel de vos dépenses. Pour assurer cette communication, Linky utilise les courants porteurs en ligne CPL qui permettent à des lignes électriques d’envoyer ou de recevoir des données informatiques. Il faut savoir que le compteur Linky doit dans 50% des cas être installé à l’extérieur de la maison.

Pourquoi utiliser Linky ?

L’utilisation de Linky fera profiter à plusieurs ménages beaucoup d’avantages. Premièrement, le nouveau compteur permet de gagner en temps. Les délais d’intervention seront considérablement réduits, au bonheur des foyers étant donné que Linky n’exigera aucune tâche manuelle. Le deuxième avantage pour les utilisateurs est de pourvoir vérifier en temps réel leurs dépenses en énergie et ce via internet. Le calcul des consommations ne se fera plus par des estimations mais sera plus précis. Où que vous soyez, votre consommation est calculée de manière précise et ce, en permanence.

Où est ce qu’on en est avec Linky actuellement ?

35 millions de compteurs Linky seront distribués dans toute la France d’ici 2021. C’est le projet de l’ERDF actuellement. Le déploiement commencera à partir de cet automne. La filiale a confié la fabrication des compteurs à 6 entreprises différentes à savoir l’entreprise Sagemcom, Itron, Landis et Gyr. Du côté du fournisseur d’énergie, Linky est notamment un moyen de haute surveillance qui étudiera par exemple les habitudes de consommation des résidents pour que le fournisseur puisse modeler le tarif par rapport aux besoins réels des consommateurs.

Le chauffage au bois

Actuellement, les dépenses en termes de chauffage dépassent déjà plus de 70% dans les foyers français. Or, le chauffage reste incontournable surtout en hiver. Il est du devoir de tous les ménages d’avoir un bon système de chauffage pour mieux se chauffer. De ce fait, nombreux sont ceux qui s’orientent sur le chauffage au bois qui s’avère être de faible coût tout en étant rentable.

Les avantages du chauffage au bois

Le principal avantage du bois en tant que matériau pour le chauffage est certainement son abondance. En France, 30% du territoire sont encore couverts de bois. Le bois est ainsi une ressource abondante mais aussi renouvelable. On le sait tous, en optant pour le chauffage au bois, on entre dans le concept « énergie renouvelable ». C’est d’ailleurs un avantage incontournable pour le bois. De plus, le bois est aussi un combustible écologique. Même s’il dégage du CO2 lorsqu’il brule, cela est en réalité capté par les arbres en croissance lors de la photosynthèse. Au contraire, ce sont les autres matériaux comme le fioul ou le charbon qui émettent plus de gaz carbonique et qui compromettent ainsi le respect de l’environnement. D’où on parle le plus souvent de « chauffage vert ». Enfin, le bois est très économique. Même si on l’utilise en chauffage d’appoint, il reste toujours économique. En l’utilisant, vous pourrez économiser ainsi jusqu’à 40%. Ce qui est très intéressant maintenant que les tarifs du gaz ou encore de l’électricité ont augmenté.

 

Quel type de chauffage au bois choisir ?

Il existe plusieurs types de chauffage au bois que vous pourrez choisir. Il y a d’abord les stères de bois comme les bûches dures destinées aux poêles à foyer ouvert ainsi qu’aux cheminées. Il y a aussi les bûches calorifiques ou bûches compressées. Ces bûches possèdent un rendement 4 fois supérieur à celui des bûches conventionnelles. Il existe ce qu’on appelle les granulés de bois qui sont des combustibles très écologiques et qui sont aussi performants en termes de chauffage.

Prix du chauffage au bois

Le prix du chauffage au bois dépend de plusieurs critères qu’il faut considérer avant d’en acheter. Il dépend premièrement du type de bois qui peut être un chêne ou encore un hêtre. Ensuite, le prix dépend de la taille du bois en question. Ce qui est tout à fait normal car un bois ou une bûche de grande taille sera plus difficile à entretenir qu’un bois ou une bûche à petite taille. La forme a aussi un impact sur le prix du matériau. Une bûche coûte par exemple moins chère parce qu’elle prend une forme plus brute tandis que les granulés et les pellets sont plus chers car en plus de leur présentation, ils ont aussi un rendement élevé.

Tout sur la motorisation des volets roulants

Envie de moins de manipulation avec vos volets roulants ? Motorisez-les, c’est aussi simple que ça. Oubliez la manivelle ou la sangle qui ne font que vous encombrer encore de tâches futiles, vos volets roulants peuvent s’ouvrir et se fermer tous seuls, sachez-le grâce à la motorisation.

 

Les avantages des volets roulants

Les volets roulants motorisés sont très faciles à manipuler, ils contribuent énormément à votre confort. Une simple télécommande vous suffit pour ouvrir ou pour fermer le volet roulant. De plus, le moteur n’a aucun impact sur l’esthétique de votre maison puisqu’il est caché à l’intérieur du tube d’enroulement du volet. Les volets roulants motorisés sont également plus résistants que ceux qui fonctionnent avec manuellement. Vous gagnez en temps et en sécurité grâce à eux. Un simple geste vous suffit pour fermer tous vos volets roulants. Enfin, les volets roulants automatisés sont souvent accompagnés d’accessoires qui vous permettent de faire des économies d’énergie.

Comment choisir votre motorisation ?

Tout d’abord, sachez que vous n’avez pas besoin de changer complètement votre volet roulant pour le motoriser. Pour bien choisir votre motorisation, vous allez devoir déterminer vos besoins réels et identifier les caractéristiques de votre volet. Identifiez par exemple si le coffre de votre volet est intégré c’est-à-dire s’il est intégré dans le mur ou si le coffre est traditionnel c’est-à-dire qu’il est posé au-dessus de la fenêtre ou encore si c’est un bloc-baie. Prenez également toutes les mesures nécessaires pour bien choisir quelle motorisation vous allez utiliser entre autres la hauteur ainsi que la largeur du tablier. Sachez ensuite que 2 types de motorisation s’offrent à vous à savoir la motorisation filaires MS et la motorisation Roller-Drive. Le deuxième type a l’avantage de vous procurer plus de confort.

Les différentes étapes pour motoriser ses volets roulants

Motoriser ses volets roulants devient de plus en plus intéressant surtout lorsqu’on peut le faire nous-mêmes. Eh oui, c’est possible. Pas besoin de faire appel à des professionnels, si vous aimez bricoler, vous n’aurez aucune difficulté de le faire. Quelques étapes sont indispensables pour bien motoriser son volet roulant entre autres :
– La préparation du volet roulant
– La mise en place de l’axe motorisé
– Le raccordement électrique
– La programmation du volet roulant
Si vous choisissez d’installer vous-même la motorisation de votre volet roulant, veillez à ce que vous ayez tous les équipements nécessaires à cette fin. Dans le cas où vous hésitez, faites appel à des professionnels.

Tout ce qu’il faut savoir avant de faire une installation électrique

Il n’y a rien de mieux pour votre sécurité qu’une bonne installation électrique. Cette opération nécessite bien sûr l’expertise des électriciens professionnels pour éviter les éventuels dangers ou mauvaises surprises. Pour vous, habitants d’une maison, il est tout de même important que vous ayez un minimum de connaissance par rapport à l’électricité ou à l’installation électrique avant que celle-ci soit faite.
Il faut avant tout savoir que les installations électriques doivent toujours suivre la norme électrique NFC 15-100 que ce soit pour un habitat en neuf ou encore en rénovation. Après avoir fait une installation électrique, celle-ci doit toujours être validée par le Consuel. C’est cet organisme qui doit certifier que votre installation électrique est bel et bien conforme aux normes. Avant une installation électrique, même si ce n’est pas vous qui allez le faire, vous aurez tout de même besoin d’un minimum de connaissances en la matière mais surtout de connaître d’avance vos besoins réels. Il est ainsi important que vous sachiez d’abord quel type de chauffage voulez-vous utiliser. Le chauffage est incontournable et il est plus qu’indispensable que vous sachiez d’avance quel type de chauffage voulez-vous utiliser. 75% de votre consommation électrique proviennent du chauffage. Connaître d’avance le type que vous voulez pourrait vous aider à bien choisir les équipements de chauffage et faire aussi de l’économie.

 

En réalité, vous pouvez vous alimenter via deux types de production de chauffage. Il y a le chauffage central qui produit de la chaleur grâce à une chaudière. Pour cela, il y a l’énergie provenant du fioul ou du gaz. L’eau est ainsi chauffée grâce au chauffage central et est transportée dans des tuyaux pour les émetteurs de chaleur comme les radiateurs. Le chauffage par pièces existe aussi et il fait intervenir l’électricité.

Ensuite, vous devriez aussi déterminer d’avance quel appareil ou équipement vous voulez utiliser pour produire l’eau chaude. Vous avez en effet le choix entre le chauffe-eau, la chaudière ou le ballon électrique.

Enfin, il y a aussi tous les équipements de base pour l’installation électrique que vous devrez quand même connaître comme la phase, le neutre, le disjoncteur, la masse…Pour vous protéger de la foudre, sachez qu’il faudra aussi installer des paratonnerres et des parafoudres.
Pour tous vos travaux d’installation électrique, il vaut mieux toujours faire appel à des professionnels en la matière. Cela vous évitera une mauvaise installation et vous assurera une meilleure sécurité.

Performance thermique des volets roulants

De nos jours, les volets roulants sont de plus en plus prisés. Le marché regorge actuellement de plusieurs modèles faits également par différents matériaux. Les volets roulants sont utilisés de différentes manières et cela dépend de chaque utilisateur. Si les volets roulants sont surtout prisés pour leur aspect protecteur et esthétique, on oublie parfois que c’est aussi un très bon élément pour une meilleure utilisation.

Un volet roulant est un tablier constitué de lamelles qui peuvent être faites de PVC ou d’aluminium. Ces lamelles sont en fait enroulées autour d’un tambour horizontal. Vous pouvez choisir entre un volet roulant encastré ou encore un volet roulant bien visible mais qui s’installe à l’intérieur de votre maison. La performance thermique d’un volet roulant est impressionnante et si vous voulez optimiser votre isolation, c’est le moment d’y penser. Vous pourrez ainsi faire des économies par rapport à vos dépenses énergétiques. En été, votre chez soi sera bien frais et en hiver, vous économiserez sur votre chauffage.

 

Ainsi pendant l’hiver, vous pourrez économiser jusqu’à 9 à 22% par rapport à des fenêtres équipées en simple ou en double vitrage. C’est en réalité la Société de Conseil et d’Etudes de la Protection Solaire et des professions Associées qui a réalisé cette étude concernant la performance thermique des volets roulants. En été, il a été également démontré que la chaleur qui entre par la fenêtre si celle-ci est isolée par un volet roulant est considérablement réduite : une réduction d’environ 5°C. En total donc, grâce au pair fenêtre et volet roulant, on peut avoir une réduction de 70° comparée à la fenêtre sans volet.

Une autre étude a été réalisée par la société TBC qui prône qu’un volet roulant motorisé est encore mieux en termes d’économie d’énergie. On a également constaté que le taux d’inconfort peut être considérablement réduit de 20% à 4% pour une maison avec des fenêtres à volets roulants. Si vous voulez ainsi optimiser votre isolation tout en économisant de l’énergie, faites installer des volets roulants et des volets roulants motorisés. Pensez avant tout à votre confort thermique car plus il sera optimisé, plus vous vous sentirez bien chez vous. Alliez des performances d’isolation optimisées à une facilité de manœuvre et vous vous trouverez avec une facture énergétique réduite et un confort inégalable. En été, vous ne serez plus obligé de poser un système de climatisation. Votre bien être sera assuré.

Tout sur les fenêtres à double vitrage

L’isolation est l’une des choses les plus importantes si on veut économiser sur nos consommations en énergie. L’isolation permet en effet d’éviter ou du moins de réduire les pertes thermiques. Or, les fenêtres sont les ponts thermiques les plus difficiles à maîtriser sauf si l’on installe une bonne isolation. Afin de bénéficier une meilleure isolation, faites installer des fenêtres à double vitrage. C’est l’un des meilleurs moyens pour économiser en énergie.

En posant des fenêtres à double vitrage, il est clair que vous renforciez votre système d’isolation et limitiez ainsi les pertes de chaleur. Lorsqu’on parle de fenêtres à double vitrage, cela veut tout simplement dire que de nouvelles menuiseries à isolation sont posées afin de renforcer le système. Les nouvelles menuiseries peuvent être une fenêtre de toit, une fenêtre coulissante ou encore une porte-fenêtre mais c’est toujours en fonction de vos besoins réels. Si vous préférez les fenêtres classiques, votre installateur saura lesquelles vous proposer. Les fournisseurs doivent ainsi être en mesure de proposer des produits sur mesure qui répondent à vos exigences. Il se peut que vous hésitiez parce que l’investissement sera un peu cher mais regardez loin et prenez conscience des économies d’énergie que vous pourrez faire.

Il existe différents types de menuiseries qui peuvent être utilisés pour renforcer le système d’isolations de vos fenêtres. Cela peut être des menuiseries en bois, en PVC ou encore en aluminium. Celles qui sont en PVC sont les plus performantes du point de vue thermique. Les menuiseries en bois sont aussi performantes et celles qui sont en métal restent les moins performantes. Sachez que la performance thermique globale est fonction et de celle du vitrage et de celle des menuiseries. Vous ne devez négliger ni l’un ni l’autre.

Dans le cas où vous avez envie de conserver vos anciennes fenêtres, la solution de survitrage s’offre à vous. Cette technique reste toutefois moins performante par rapport à la pose de double ou de triple vitrage même si c’est aussi très économique.

Il est toujours conseillé de faire appel à des artisans professionnels à chaque fois que vous voulez réaliser des travaux de ce genre que ce soit une première installation ou une rénovation. Les travaux de finition sont tout aussi importants. Il faut ainsi veiller à ce que les menuiseries nouvellement installées soient bien étanches et ne laissent aucun flux d’air entrer à l’intérieur.

Economiser sur son électricité : Comment faire ?

Un bon mode de vie signifie aussi ne pas gaspiller ses ressources. Cela exige de faire de l’économie, d’être plus prévoyant et donc de mieux vivre sa vie. L’une des choses que l’on peut faire c’est d’économiser sur notre électricité. Il existe différents moyens, petits ou grands qui peuvent nous aider à y parvenir. Il ne s’agit pas forcément de grandes choses qui nécessitent beaucoup d’efforts mais d’habitude, ce sont de petits gestes à adopter au quotidien.

Déjà, si vous voulez vraiment économiser sur votre électricité, vous pouvez changer tous les appareils qui consomment à votre disposition qui consomment de l’énergie par des appareils à faible consommation comme des ampoules économiques. Mais il y a aussi d’autres moyens qui vous permettent de mieux utiliser vos appareils sans trop consommer. La première habitude à prendre c’est de les éteindre à chaque fois que vous n’en avez plus besoin. Éteignez ainsi toutes les lumières une fois lorsque vous avez quitté une pièce. Il n’y a rien de mieux que la lumière naturelle pour éclairer votre maison. Favorisez son entrée. Évitez également de mettre en veille les appareils qui consomment de l’électricité comme les consoles de jeux, les ordinateurs…prenez l’habitude de les éteindre directement si vous vous absentez longtemps. Par contre, il est préférable de les mettre en veille lors d’absence courte. Le fait que vous les allumiez et les éteignez plusieurs fois augmentera votre consommation. Vous pouvez également par exemple laisser sécher vos linges dehors sans utiliser un sèche-linge lorsque le temps le permet.

Apprenez à économiser sur votre chauffage électrique. Achetez des chauffages munis d’un thermostat afin que vous puissiez régler la température de manière très précise. Entretenez régulièrement vos équipements pour le chauffage car la moindre saleté réduit leur performance. Pendant l’hiver, même si vous utilisez toujours un chauffage, veillez à rendre étanches vos fenêtres. Vous pouvez par exemple installer un double vitrage.

Prenez l’habitude de prendre une douche au lieu d’un bain. Sachez qu’une douche vous coûte à peu près 0,10 euros en termes de dépenses d’énergie alors qu’un bain vous coûte 0,25 euros. Veillez à bien entretenir votre chauffe-eau si vous en utilisez. D’ailleurs, tous les appareils que vous utilisez doivent tous être régulièrement entretenus. Votre réfrigérateur doit par exemple être dégivré de temps en temps. Sachez qu’il suffit qu’il givre à 5 cm d’épaisseur et votre consommation double. Évitez également de l’installer près d’une source de chaleur.